Aujourd’hui ce tenait l’édition 2018 de la fête de la vigne, défilé folklorique international. Après une semaine de représentations dans différents lieux du département, les groupes paradent le dimanche au centre ville pour la fin de l’événement.

L’organisation libre, sans barrières, devient de plus en plus problématique pour réaliser un reportage photo avec le comportement de la population ; il faut jouer des coudes face à ces gens qui se plantent devant tout le monde avec leur smartphone … Aucun respect 🙁

En prenant en considération le déroulement du défilé, qui est le même qu’en 2016, le 17-70 mm est le seul objectif utilisé pour réaliser des plans très serrés et avoir un peu de zoom avec une position d’équilibriste ! Finit le bon temps des barrières qui nous permet de dégainer le 70-200 mm tranquille et de réaliser des séries de portraits avec un beau bokeh 🙁

Comme vous l’avez compris, je suis mécontent du format de ce défilé car pour réaliser des bonnes photos, il faut :

  • Faire du sport pour tenir le squat assez longtemps
  • Trouver un fenêtre de tir avant qu’un français de base court avec son smartphone pour se mettre devant tout le monde …
  • Faire du mode rafale avec le tracking continu car on se trouve à moins de 1 m des danseurs !

Vous secouez le tout et après 400 RAW à trier on trouve la galerie suivante 🙂